Précédent
Suivant

Le garde-temps


Les 5 planètes connues des babyloniens en -2000 avant notre ère (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne) associées aux 12 lunaisons donnent les 60 divisions qui découpent encore actuellement nos heures, nos minutes et nos degrés.

En Europe, la gestion du temps est longtemps l’affaire des églises et des monastères. Les cloches règlent non seulement la prière mais aussi les activités de tout un chacun. Apparue en 1492, la montre restera mécanique pendant cinq siècles. De poche, à gousset ou bracelet, elle deviendra électronique dans les  années 1970 : à quartz (Marius Lavet Cl-1910), à affichage analogique puis numérique. La France est le premier pays au monde à mettre en place une horloge parlante (mise en service en 1933, à l'Observatoire de Paris) avec une exactitude de 50 ms. Ceux qui ont en
mémoire le ‘22 à Asnières’, se rappelleront sans doute ‘Odéon 84.00’. Les horloges atomiques assurent l'exactitude et la stabilité les échelles de temps de référence à l’international.

On voudrait parfois ‘rattraper le temps’ et profiter jusqu’à 24h01

  • des secondes intercalaires (utiles pour s’ajuster au ralentissement de la rotation de la terre)
  • des heures temporaires employées sous l’empire romain  du Ier au VIIIème siècle : du lever au coucher du soleil, 12 ‘temps’ divisaient le jour ; ‘l’heure’ variait ainsi selon les saisons entre 40 et 80 minutes ;
  • ou des secondes mortes du XVIIIème siècle (prouesse technique horlogère permettant à l’aiguille de ‘battre la seconde’).

Mais, « l’aiguilleur » du cadran, le garde-temps veillent.

Source : Suppl.d'AM n.31, 26 juin 2017


Warning: Unknown: write failed: No space left on device (28) in Unknown on line 0

Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/srv/www/limbgallery/current/tmp/session) in Unknown on line 0